Campings
Les principes du nouveau classement des campings
  • Une démarche volontaire de l’exploitant
  • Un classement valable 5 ans délivré par ATOUT FRANCE
  • Les campings sont dorénavant classés de "Aire Naturelle" à 5* étoiles

Camping loisirs

Panneau Loisir Catégorie 1 étoile Catégorie 1 étoile Hébergement économique
Catégorie 2 étoile Catégorie 2 étoiles Hébergement milieu de gamme
Catégorie 3 étoiles Catégorie 3 étoiles Hébergement milieu de gamme supérieur
Catégorie 4 étoile Catégorie 4 étoiles Hébergement haut de gamme
Catégorie 5 étoiles Catégorie 5 étoiles
Hébergement très haut de gamme

Camping Tourisme (Panonceau "Aire Naturelle" à venir)

Panneau Tourisme Catégorie 1 étoile Catégorie 1 étoile Hébergement économique
Catégorie 2 étoile Catégorie 2 étoiles Hébergement milieu de gamme
Catégorie 3 étoiles Catégorie 3 étoiles Hébergement milieu de gamme supérieur
Catégorie 4 étoile Catégorie 4 étoiles Hébergement haut de gamme
Catégorie 5 étoiles Catégorie 5 étoiles
Hébergement très haut de gamme

Pour pouvoir être classé aujourd’hui :

  • Un terrain de camping doit disposer d’un minimum de 6 emplacements ou 20 personnes toutes catégories confondues.
  • la surface minimum d’un emplacement doit être de 70 m2 pour les 1* et 2* et de 80 m2 pour les 3*, 4* et 5* à l’exception des places de l’aire de stationnement pour les autocaravanes à l’entrée du terrain de camping (35 m2 minimum).
  • Un terrain de camping ne doit pas comporter plus de 20% de bungalows ou de chalets.
  • Une visite d’inspection réalisée par un cabinet de contrôle accrédité par le COFRAC, choisi par le professionnel à partir d’un nouveau tableau de classement basé selon un système à points avec des critères obligatoires et « à la carte ».
  • Une diffusion sur le site internet d’ATOUT France des établissements classés.
 
Le nouveau tableau de classement des campings de 1 à 5 étoiles et Aire Naturelle

Ce nouveau tableau de classement est organisé autour de 3 grands chapitres :

Chapitre 1 : Équipements & Aménagements

- Superficies, densités d’occupation,

- Aménagements des emplacements et des espaces communs,

- Equipements communs (réception, activités, aires de jeux…)

- Etat et propreté des installations et des équipements…

Chapitre 2 : Service aux clients

- Qualité et fiabilité de l’information client

- Traitement de la réservation

- Réception et accueil (compétences et services en réception)

Chapitre 3 : Accessibilité et Développement durable

- Accessibilité aux personnes handicapées et/ou à mobilité réduite (équipement, information, services…)

- Environnement et Développement durable (maîtrise de l’énergie, des déchets, de l’eau, formation du personnel et information des clients, …

Ce nouveau tableau de classement est basé sur un système de points :

  • 204 critères seront évalués lors de la visite de contrôle.
  • Chacun de ces critères est affecté d’un nombre de points.
  • Ces critères sont répartis en :
    • Critères obligatoires (X)
    • Critères « A la carte » (O)
  • En fonction des critères « non applicables » pour l’établissement, le total des points obligatoires et/ou « A la carte » à atteindre peut être différent d’un établissement à un autre dans une même catégorie de classement.
  • Pour obtenir son classement, l’établissement doit comptabiliser le nombre de points requis en fonction de la catégorie souhaitée :
  • Soit 100 % des points obligatoires pour la catégorie visée avec une tolérance de 5%. Toutefois, tout point perdu, dans la limite de ces 5% tolérés, devra être compensé par 3 fois plus de points à la carte.
  • Et respectivement 5%, 10%, 20%, 30% ou 40% de points « à la carte » pour les catégories 1*, 2*, 3*, 4* et 5*.
  • Un établissement qui n’obtient pas le nombre de points obligatoires et « A la carte » suffisant ne peut pas être classé dans la catégorie souhaitée.
 
Les règles d’échantillonnage pour les campings

Pour prétendre à un classement, un établissement doit disposer d’un minimum de 6 emplacements.
Selon la capacité du camping, le cabinet accrédité va définir un échantillonnage d’emplacements à contrôler (de 4 à 50).

Dans la mesure du possible, l’inspecteur devra visiter au moins :

  • - 1 emplacement non desservi en eau et assainissement
  • - 1 emplacement catégorie « confort caravane » et « grand confort caravane » destiné à accueillir tous types de matériels
  • - 1 emplacement catégorie « confort caravane » et « grand confort caravane » destiné à l’accueil exclusif d’hébergements équipés pour se raccorder à tous les branchements (caravanes, résidences mobiles, HLL)
  • - 1 emplacement catégorie « aire de stationnement pour autocaravanes »

L’inspecteur mandaté par le cabinet accrédité a toute latitude pour sélectionner les emplacements de son choix.



A noter que le tableau de classement n'est pas le même pour les "Aires Naturelles" et tous les critères sont obligatoires.